Aloha Logo
Menu

Deux beaux leaders, mais encore du jeu pour les podiums

Publié le : 06/07/2018 Tags : rs:x | Categories : Actus

Le premier jour des phases finales a débuté aujourd’hui dans des conditions pour le moins techniques. En effet, c’est un vent très instable de secteur Nord-Ouest passant de 6 à 12 nœuds aléatoirement toute la journée qui a sérieusement corsé le jeu pour les jeunes riders qui n’ont désormais plus qu’une journée pour rentrer dans le top 10 et accéder à la Medal Race samedi. 

Les filles ont été les premières à s’élancer ce matin pour trois manches à l’issue desquelles, les deux favorites, Georgia Speciale (Italie) et Naama Gazit (Israël) s’installent confortablement en haut du tableau avec une belle poignée de points d’avance. 

Ce sont les garçons du rond Or qui ont ensuite pris place sur le plan d’eau en tout début d’après-midi, pour trois manches également. Vers 13 heures le vent ayant forci, et devant une flotte qui planait, les organisateurs ont décidé de lancer deux parcours « leeward slalom » , à savoir un bord de près, vent arrière, près à nouveau, vent arrière et pour finir un slalom entre trois bouées avant d’adjuger l’arrivée dans le tableau arrière du bateau comité. « C’est important de varier les plaisirs sur une semaine de compétition », a confié l’organisation, « cela permet à tous de pouvoir exprimer tout leur talent et leur polyvalence ». La troisième course est repassée en format banane, Eole ayant de nouveau réduit son souffle.

Petite redistribution de cartes chez les garçons (Cf classements en Pj)

Un vent très instable donc qui aura réussi à certains et déstabilisé d’autres. En effet, Fabien Pianazza (France) qui s’octroie deux victoires aujourd’hui a su tirer son épingle du jeu et occupe toujours la tête du classement avec une belle avance, alors que Eyal Zror (Israël) signe deux manches en milieu de tableau le reléguant de la 3ème à la 8ème place. « La clé aujourd’hui c’était de bien suivre le vent, l’accrocher et ne pas le lâcher, être dans la pression tout le temps et garder de l’énergie pour le finish en slalom. On peut dire que j’ai su être opportuniste, mais il fallait peut-être aussi un brin de chance aujourd’hui », a expliqué Fabien Pianazza. La journée s’est achevée à 18h15 avec trois superbes manches du rond Silver, sur des formats bananes dans un vent plus soutenu (12 nœuds) et sous le soleil qui a pointé son nez en fin d’après-midi.

Le windsurf, mais pas que.

Pour bon nombre des jeunes français une autre échéance est attendue avec impatience demain, celle des résultats du baccalauréat. Après sondage sur la plage, la plupart d’entre eux sont assez sereins, même s’il n’est pas toujours évident de concilier les études et la compétition de haut niveau : « Les épreuves du ‘Bac’ tombaient en même temps que la préparation du championnat du monde et ça a été une période assez intense, mais je pense que ce sera ok pour moi. J’ai hâte de connaître le verdict et ma note », a confié Mathurin Jolivet, 5ème ce soir. Reste qu’il faudra, malgré l’envie de fêter ça, rester concentré pour ceux qui accèderont à la Medal Race de samedi.

Demain, dès 11h les filles et le rond Or garçon attaqueront avec deux manches chacun avant de laisser la place au rond argent pour trois manches. Ils retourneront ensuite sur l’eau pour une dernière manche. L’enchaînement des manches devrait permettre un retour à terre pour que l’ensemble des acteurs du championnat puisse se retrouver devant « l’autre » Coupe du Monde pour un moment convivial.

News
News
News
Events
News
Training